Le camp de Roms de Saint-Fons évacué

Le camp de Roms de Saint-Fons évacué

France
DirectLCI
SOCIETE – Une centaine de personnes ont été expulsées ce mercredi matin de ce terrain appartenant à ERDF et géré par la municipalité. Un homme a également été interpellé.

C’était donc pour ce mercredi matin. Depuis quelques semaines, les associations craignaient que le camp de Roms de Saint-Fons, près de Lyon, ne soit démantelé. Peu avant 7 heures, 133 personnes ont donc été évacuées par la police.

Environ trente d’entre elles, dont des familles avec des enfants de moins de trois ans, ont, selon la préfecture, immédiatement bénéficié "de mesures de mise à l'abri". Quatre obligations de quitter le territoire français (OQTF) doivent par ailleurs être délivrées. Toutefois, selon le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples), "des enfants en très bas âge dont un enfant de 4 jours ont été jetés à la rue sans aucune proposition d’hébergement."

Un homme interpellé

L’évacuation du camp est l'exécution d'une ordonnance prise le 18 novembre 2013 par le TGI de Lyon pour "occupation illégale" d'un terrain privé. Ce terrain, justement, appartient à ERDF et il est géré par la mairie de Saint-Fons.

Il était occupé depuis de longs mois par des Roms, et leur nombre avait même atteint les 400 à l’automne 2013. Dans un communiqué, le Mrap "dénonce la politique raciste et discriminatoire du gouvernement à l’encontre des Roms et les violations de leurs droits les plus élémentaires." A la suite de cette expulsion, un homme sous le coup d'un mandat d'arrêt international a été interpellé. La nature des faits qui lui sont reprochés reste pour l'heure inconnue.

Sur le même sujet

Lire et commenter