Le carnaval se termine en guérilla urbaine sur la Canebière

Le carnaval se termine en guérilla urbaine sur la Canebière

DirectLCI
FAIT DIVERS – Six personnes ont été interpellées dimanche soir à la suite d’un carnaval qui a mal terminé dans le quartier de la Plaine à Marseille.

De bon enfant, le carnaval s’est terminé en bataille rangée face aux forces de l’ordre. Dimanche après-midi, les habitants du quartier de la Plaine, dans le centre-ville de Marseille, organisaient leur traditionnel carnaval du mois de mars. Déguisements, confettis, musique, pendant plus de 4 heures la fête se déroule dans une atmosphère apaisée autour du char où trône un monsieur carnaval de bois et de carton est traditionnellement brûlé en fin de journée.

C’est à ce moment précis que la fête prend une autre tournure. Le public admire le spectacle. Mais au bout d’une heure, les pompiers et les forces de l’ordre décident d’éteindre le feu. Les carnavaliers s’opposent alors à cette décision car la fête n’est pas terminée selon eux. La confusion règne. Les policiers font un corridor pour laisser passer les pompiers. Les fêtards ripostent en faisant barrage et en perçant le tuyau des marins-pompiers.

Six personnes interpellées

Bilan de ces échauffourées : deux personnes sont arrêtées dans la foulée et emmenées au commissariat de Noailles. La situation aurait pu s’arrêter là, mais les carnavaliers décident de manifester contre ces arrestations devant le poste de police. Une scène irréelle se déroule alors sur la Canebière, la célèbre avenue marseillaise.

Barrés par un cordon d’hommes en uniforme, les manifestants mettent le feu à une poubelle et jettent selon les forces de l’ordre des canettes de bières sur eux. Les CRS auraient alors procédé à des "bonds offensifs", des courtes percées pour interpeller les fauteurs de troubles présumés. Quatre personnes sont à nouveau interpellées. Du côté des forces de l’ordre, six policiers ont été légèrement blessés, touchés par des jets de projectiles.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet