Le CHR de Lille métamorphose ses urgences

Le CHR de Lille métamorphose ses urgences

SANTE – L'accueil du CHR de Lille s'est considérablement amélioré avec l'arrivée récente de trois nouveau sas et d'un nouvel espace d'orientation. D'autres ouvertures se poursuivront en 2015.

Mieux accueillir les patients. C'est l'objectif de la restructuration engagée des urgences du CHR de Lille . Après la mise en place d'un "circuit court" destiné à accélérer les prises en charges et à mettre fin aux longues attentes stressantes, c'est cette fois une plate-forme d'accueil flambant neuve qui vient d'ouvrir.

"Concrètement, pour plus d'efficacité, l'accueil est immédiatement réparti en fonction de trois niveaux de gravité, indique à metronews Hélène Avisse, directrice des urgences de Lille. L'idée est d'alléger les flux pour mieux soigner les personnes les plus touchées".

Ressortir en deux heures

Pour cela, trois nouveaux sas d'entrées - au lieu d'une actuellement – viennent de voir le jour. Dans la foulée, un médecin d'accueil évalue la gravité des pathologies et redirige le patient directement vers un spécialiste équipé de matériel dernier cri. "Dorénavant, ce sont les personnels qui vont vers le patient et non plus le contraire, ajoute Hélène Avisse. Ceux qui peuvent se déplacer peuvent ressortir en deux heures, contre six auparavant".

En septembre, ce sont des urgences dentaires qui vont apparaître. Début 2015, ce sera au tour des urgences pédiatriques, puis, d'ici la fin de l'année, à celui des urgences chirurgicales, avec des locaux plus spacieux. De quoi faire gagner du temps aux quelque 100 000 patients par an et améliorer les conditions de travail du personnel médical. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden assure à Netanyahu qu'"Israël a le droit de se défendre"

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Covid-19 : pourra-t-on se faire vacciner durant le week-end de l'Ascension ?

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

Roselyne Bachelot confie souffrir d'un "Covid long"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.