"Le Coran condamne la mort d’une fourmi" rappelle un imam

DirectLCI
Une semaine après les attentats, l’imam de la Grande Mosquée de Paris a condamné les actes terroristes, contraires à l’islam. Ses paroles ont touché les fidèles, qui voudraient que ce type de prêche soit martelé plus souvent. Les 2 500 mosquées ont été invitées à prier pour les victimes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter