Le FN veut un référendum pour les quartiers nord de Marseille

Le FN veut un référendum pour les quartiers nord de Marseille

POLITIQUE - Le premier maire de secteur FN à Marseille compte se faire entendre en organisant un référendum local. Stéphane Ravier veut faire plier Jean-Claude Gaudin pour obtenir des patrouilles de police municipale dans les 13 et 14 ème arrondissements de la ville.

Il dit vouloir rendre la parole "au peuple". Dans son 7ème secteur des quartiers nord marseillais , le sénateur maire Stéphane Ravier prépare son grand référendum. L’élu FN aimerait "plus de présence de la police municipale dans les noyaux villageois et les artères commerçantes".

Des patrouilles qu’on lui refuserait à la mairie centrale : "S’ils ne veulent pas écouter l’appel à l’aide du maire de secteur que je suis, peut être écouteront-ils les électeurs" estime Stéphane Ravier. Ce que dément l’adjointe UMP à la sécurité Caroline Pozmentier : "ces arrondissements bénéficient de la présence de la police municipale comme tous les autres".

Et s’il était désavoué ?

La consultation se tiendrait dans la seconde quinzaine de janvier. La formulation de la question restant à définir. Dans l’équipe municipale, Caroline Pozmentier juge l’annonce "caricaturale et démagogique. C’est de la manipulation et juridiquement un maire de secteur ne peut pas organiser de référendum. Stéphane Ravier confond police municipale et police nationale. C’est inquiétant mais pas surprenant venant d’un élu sans expérience" déplore l'adjointe en charge des questions de sécurité. Un manquement dont se défend le sénateur maire FN : "je ne veux pas demander aux policiers municipaux de démanteler le trafic de drogue mais leur présence déchargerait la police nationale à qui on demande déjà beaucoup".

S’il devait avoir lieu, le référendum aurait simple valeur consultative. "Il faut réveiller les consciences et faire entendre l’exaspération des marseillais face à cette petite délinquance qui laisse des traces psychologiques" lance l’élu front national. Mais s’il était désavoué, le maire de secteur se retirerait-il ? "On verra…" lache-t-il après une hésitation.
 


 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

EN DIRECT - JO de Tokyo : une troisième médaille d'or pour la France grâce à Androdias et Boucheron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.