Conseiller occulte du FN ? Damien Philippot quitte ses fonctions à l'Ifop

FRANCE
FRATRIE - Damien Philippot n'est plus directeur adjoint du département opinion de l'Ifop. Le frère de Florian Philippot, le n°2 du FN, a démissionné mercredi 9 novembre. Ses liens supposés avec le Front national pourrait être à l'origine de cette décision.

Le frère de Florian Philippot, Damien Philippot, a-t-il prodigué ses conseils au Front national ? Il a en tout cas démissionné, mercredi 9 novembre, de son poste de directeur adjoint du département opinion de l’IFOP, a appris l'AFP ce vendredi de sources concordantes à l'institut de sondage, confirmant une information de L’Opinion


Les raisons de ce départ n’ont pas encore été dévoilées. Mais la constitution de l’équipe de campagne de Marine Le Pen prévue mardi 15 novembre, pourrait en être l'explication. Selon un conseiller régional du FN, Damien Philippot en quittant l'Ifop peut soit "travailler avec Marine, soit être candidat à des élections". Plusieurs frontistes pensent toutefois qu'il n'a pas "envie" de faire de politique à visage découvert.


Depuis plusieurs années, le rôle de Damien Philippot vis-à-vis du FN pose question. Ainsi, VSD avait mis au jour, en 2014, sa tendance à fournir au parti frontiste des études confidentielles, ce qui n'avait pas beaucoup plu à la chefferie de l'institut de sondage. De quoi amener le directeur général de l'Ifop a écrire un droit de réponse dans l’Internaute, en mai 2015, dans lequel il assurait que Damien Philippot "n’a jamais communiqué au Front national, avec lequel l’Ifop n’a aucune relation commerciale, des études commandées par nos clients, a fortiori sous embargo ou non encore publiées". 

Réaction agacée de Florian Philippot

Mais la rumeur est tenace, et la question de son rapport au FN se serait plusieurs fois posée en interne, y compris ces dernières semaines. Nouvelle réponse de l'Ifop, début octobre : "Damien Philippot n’est plus sur les études politiques depuis un certain temps, mais au département opinion en charge des stratégies d’entreprises. Et nos contrats stipulent que l’on doit travailler seulement pour l’Ifop". 


Des accusations de conflit d'intérêt que les deux frères réfutent en bloc (bien qu'un conseiller économique de Marine Le Pen a admis l'influence des statistiques fournies par le spécialiste des sondages). L’émission Envoyé spécial du jeudi 13 octobre 2016, qui avait relancé la polémique sur le sujet, en a fait les frais. Interrogé sur le rôle joué par son frère auprès de Marine Le Pen, Florian Philippot n'avait pas pris de gants pour répondre au journaliste qui avait osé le questionner, déclarant (il plaidera l'ironie dix jours plus tard après) : "Moi je sais que votre soeur fait des trucs pas terribles".

Lire aussi

Une chose est sûre, depuis le mois de juillet 2016, Damien Philippot a ouvert un compte Twitter sur lequel il ne cache pas ses opinions. Eurosceptiques, défiants vis-à-vis des médias... elles ne sont manifestement pas très éloignées de celles de son frère.

En vidéo

La question OFF du 24/10/2016 : Florian Philippot

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter