Le gaz de couche, futur eldorado du Nord-Pas-de-Calais ?

Le gaz de couche, futur eldorado du Nord-Pas-de-Calais ?

DirectLCI
ECONOMIE – La région étudie l'exploitation de ce gaz situé dans les profondeurs des anciennes mines de charbon. Celle-ci pourrait créer à la fois des emplois et des rentrées fiscales, mais il existe un risque écologique. Explications.

Exploiter le gaz de couche du Nord-de-Calais. C'est l'objectif de la mission régionale qui enquête actuellement sur l'exploitation de ce gaz situé dans les profondeurs des anciennes mines de charbon. C'est dans ce but qu'une délégation est allée visiter, mercredi dernier, les sites de recherche installés depuis un an en Lorraine.

Une première phase d'exploration va être lancée cette année du côté d'Avion et de Divion, où les sociétés Gazonor et EG seront chargés de trouver cette précieuse matière première. A terme, dix sites seront choisis, avec à la clé quelque 350 emplois. Selon les calculs, cette exploitation de méthane va correspondre à deux années de consommation de gaz nationale ou à 25 années pour le seul Nord-Pas-de-Calais.

De nombreuses retombées

"Le chiffre d’affaires se fera en fonction des ressources trouvées, nous indique Bertrand Péricaud, conseiller régional (PCF), en charge du dossier. Mais c'est un modèle économique très rentable. Il y aura de nombreuses retombées indirectes, comme l'installation d'entreprises à proximité. Des accords seront aussi noués avec d'autres déjà installées pour éviter les délocalisations."

Quid de l'impact écologique ? Membre de l' association Houille-ouille-ouille , Christine Poilly ne cache pas ses inquiétudes : "Il existe de nombreux risques de pollution de l'air, des nappes phréatiques, d’affaissement minier, ou encore d’aggravation de l’effet de serre avec des fuites de méthane par les failles", énumère-t-elle.

"Nous étudions des méthodes alternatives pour que les opérations de forage ne comportent pas risques majeurs pour l'environnement", rassure Bertrand Péricaud. Les résultats des réflexions de la mission d'étude régionale seront rendus le 18 février prochain.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter