Le jour où... la DGSE a saboté le Rainbow Warrior

France
DirectLCI
Le 10 juillet 1985, dans la baie d'Auckland en Nouvelle-Zélande, des militants de Greenpeace tentent de perturber les essais nucléaires français. Ils se trouvent alors à bord de leur bateau, le Rainbow Warrior, quand deux bombes collées à la coque explosent. L'opération de sabotage, menée par la DGSE, tourne alors au drame. Invité de LCI, Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France, revient sur l'affaire.

Sur le même sujet

Lire et commenter