Le label musical qui prend en charge les jeunes pousses

Le label musical qui prend en charge les jeunes pousses

France
DirectLCI
INITIATIVE – Cette association loi 1901 a pour objectif d’aider les artistes sans véritables ressources ou réseau à lancer leur carrière.

Trois lettres pour un tout nouveau concept. Le label lyonnais GDW (pour Guide du Web) entend quelque peu bouleverser le monde de la musique. Association loi 1 901 depuis fin 2013, il a pour vocation de constituer un tremplin et donc de faire connaître les artistes locaux (mais pas que) au niveau national voire international.

"Le constat est le suivant : il existe en France un vivier artistique colossal qui ne parvient pas à émerger du fait d’un manque de soutien, et de la baisse des ventes physiques de disque au profit du digital. L’association, qui réunit pour l’heure une quinzaine de bénévoles, vise donc à apporter le soutien promotionnel et logistique indispensable à la réussite d’un artiste, afin de lui construire une notoriété", détaille Franck Beaudoin, son président. Une vingtaine d’artistes composent actuellement le label, qui se veut le plus éclectique possible.

Bruno Moreno en tête

Citons par exemple la Grenobloise Grazzia Giu , le groupe lyonnais d’électro-pop We just had sex ! mais aussi le talent actuel de  "The Voice3 " Bruno Moreno , originaire de Villeurbanne. "J’ai connu GDW music après avoir gagné le concours de chant des Voix de la scène , confie-t-il à metronews. Ce sont des gens bien et compétents, qui sont avant tout là pour l’amour de la musique. Si j’ai besoin d’eux, que ce soit pour l’organisation d’un concert, pour trouver une salle de répétition, ou pour autre chose, ils répondent présents."

L’association, qui espère recruter une trentaine d’artistes supplémentaires cette année, compte également lancer une Web TV, une Web radio et un incubateur de talents. Mais pour réaliser tout cela, GDW music a bien évidemment besoin de trésorerie. "Nous faisons appel au mécénat, au sponsoring, aux partenariats ou au simple don, ajoute Franck Beaudoin. Tout l’argent récolté servira à financer des projets comme l’organisation de concerts, de tournées, d’albums ou le tournage de clips." Le ton est donné.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter