Le Languedoc-Roussillon dit non à la fusion avec Midi-Pyrénées

Le Languedoc-Roussillon dit non à la fusion avec Midi-Pyrénées

REFORME TERRITORIALE – Les conseillers régionaux du Languedoc-Roussillon ont adopté hier une motion contre le projet de fusion prévu par la nouvelle carte régionale.

Un mariage avec la région Midi-Pyrénées, ils n’en veulent décidément pas. Samedi, à l’issue d’une session extraordinaire, les élus régionaux du Languedoc-Roussillon ont validé, à la quasi-unanimité (65 voix pour, moins une abstention et une voix contre), le texte rejetant le projet de fusion avec Midi-Pyrénées.

"Notre démarche ne s'arrêtera pas. Je ne lâcherai rien. J'ai vu le Premier ministre, je dois voir deux ministres lundi et mardi", a prévenu Christian Bourquin, le président (DVG) de la région Languedoc-Roussillon et adversaire le plus farouche de la fusion des deux régions.

"OPA hostile"

Cette fronde des élus a été soutenue par des personnalités du monde économique, universitaire et syndical qui se sont succédées à la tribune pour défendre le périmètre actuel de leur région. "Nous pouvons perdre beaucoup dans cette fusion, a notamment déclaré Marie-Thérèse Mercier, une représentante du Medef de Montpellier. La méthode employée n'est pas la bonne, même si nous sommes favorables à la réforme territoriale. On est dans une logique d'OPA hostile. Aurons-nous les mêmes moyens si nous sommes avec Toulouse ?"

Après trois heures de débats assez vifs, seule Fatima Allaoui a voté contre le refus de fusion, rapporte Midi Libre. L’élue UMP a dénoncé "une posture étroite, pas visionnaire, et un débat au ras des pâquerettes en disant “On reste comme on est”".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

VIDÉO - Blanquer à Ibiza : "Si c’était à refaire, je choisirais un autre lieu", concède le ministre sur TF1

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

EN DIRECT - France, Allemagne, Brésil... Les cas de Covid-19 atteignent des niveaux records

Yvelines : "menacée" après un cours sur l'évolution illustré avec une image de Soprano, une enseignante "exfiltrée"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.