Le lycée musulman Averroès poursuit un enseignant pour diffamation

Le lycée musulman Averroès poursuit un enseignant pour diffamation

DirectLCI
POLEMIQUE - Le lycée privé musulman Averroès à Lille a déposé une seconde procédure judiciaire pour diffamation, cette fois pour "injure non publiques" dans un email. Un professeur de philosophie avait dénoncé des idées islamistes et des propos antisémites au sein de l'établissement.

La direction a décidé d'en remettre une couche. Après une première procédure judiciaire  pour diffamation , le lycée privé musulman Averroès de Lille attaque, pour "injure non publiques", son enseignant démissionnaire, qui avait accusé l'établissement de diffuser des idées islamistes.

Soufiane Zitouni, professeur de philosophie, a publié le 6 février une tribune dans Libération intitulée " Pourquoi j'ai démissionné du lycée Averroès ". Il y accuse l'établissement de jouer un "double jeu", en montrant d'un côté "patte blanche dans les médias" et de l'autre en diffusant "de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme".

"Des fautes professionnelles"

Cette fois, le lycée Averroès cible un email adressé à plusieurs collègues. "Il a traité le lycée de nid de vipères hypocrites, affirmé qu'il y a de l'antisémitisme toléré et dit que les cours servent à diffuser l'idéologie salafiste", détaille Me Hakim Chergui, avocat de l'établissement. Selon lui, il est possible que d'autres personnes puissent attaquer Soufiane Zitouni, qui a " mis en cause des élèves, et des parents ".

La direction va aussi demander à l'Education nationale de le "retirer du fichier des enseignants". "Il a commis énormément de fautes graves professionnelles, juge El Hassan Oufker, directeur du lycée sous contrat. J'ai découvert qu'il faisait régulièrement des ponts entre les cours de philosophie et la religion, ce qui est interdit". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter