Le Lyon Footzik Futsal à la recherche d’un nouveau président

Le Lyon Footzik Futsal à la recherche d’un nouveau président

France
DirectLCI
SPORT - Quel avenir pour le Lyon Footzik Futsal ? Le président de ce club de football en salle, qui compte près de 150 licenciés, vient d’annoncer sa démission. Une occasion d’insuffler une nouvelle dynamique sur le chemin de la professionnalisation.

Quel sera le prochain dirigeant du Lyon Footzik Futsal  ? Alors que Patrice Davignon, vient d’annoncer sa démission du poste de président, la question reste ouverte. S’il ne souhaite pas exposer les "raisons personnelles" qui ont motivé son départ, l’ex-président rappelle que le club se situe justement à un tournant : "Nous venions tout juste de formaliser sur papier l'état des lieux et le projet de développement du club pour la période 2014-2016. Ça passe par la fusion avec un club de football de haut niveau ou par la constitution d'une SAOS avec l’entrée de partenaires au capital".

Depuis plusieurs années le club n’a cessé de se développer pour accueillir près de 150 licenciés, mais les ressources ne sont pas au rendez-vous. La construction en 2011 d’une salle privative (le Futsal Concept) pour répondre au manque de créneaux disponibles pour les entraînements a plombé les comptes du club. "Le Futsal Concept nous coûte aujourd’hui près de 100 000€ par an. Si nous ne trouvons pas de solution, il faudra faire marche arrière", estime à regrets Rafael Saadi, manager du club.

Un rapprochement avec un autre club ?

La question d’un rapprochement avec un grand club tel que l’OL , évoquée depuis quelque temps, serait-elle donc plus que jamais d’actualité ? "Nous envisageons soit un rapprochement avec un club de foot à qui l’on puisse apporter le Futsal en complément, soit un président ou un ancien pro capable de prendre le club en main pour l’accompagner vers la professionnalisation", affirme Rafael Saadi.

Si le Footzik Futsal est soutenu par l’attaquant de l’Olympique Lyonnais, Alexandre Lacazette, la direction de l’OL n’a pas souhaité commenter ce qu'elle qualifie de bruits de couloir. "Nous n’avons pas eu de contact direct pour le moment. Nous ne sommes ni intéressés, ni pas intéressés", glisse un responsable du club.

Sur le même sujet

Lire et commenter