"Le manuel de survie" de Maude Julien, séquestrée 15 ans chez elle

"Le manuel de survie" de Maude Julien, séquestrée 15 ans chez elle
FRANCE

TEMOIGNAGE – Dans un livre-choc intitulé "Derrière la grille", la Nordiste Maude Julien raconte comment son père l'a cloîtrée, lui infligeant des séances d'entraînement horrible pour qu'elle devienne "supra-humaine". Thérapeute depuis 20 ans, elle aide aujourd'hui les victimes du phénomène d'emprise psychologique. Rencontre.

"J'ai voulu d'abord écrire un livre d'espoir à la façon d'un manuel de survie". A 56 ans, Maude Julien est une rescapée. C'est seulement à l'âge de 18 ans que cette Nordiste a réussi à sortir des griffes d'un père qui l'a séquestrée à son domicile de la région de Cassel, près de Lille, pour en faire un "être supérieur".

C'est cette enfance volée que la Nordiste raconte dans son livre poignant Derrière la grille . "J'ai vécu cloîtrée de 4 à 18 ans chez mes parents, raconte-t-elle à metronews. L'emprise de mon père était totale. Ma vie était codifiée, je n'arrivais à penser qu'à la réussite de l'épreuve suivante."

Dialogue avec les morts dans une cave infestée de rats

Ces épreuves, le père paranoïaque de Maude les invente comme des séances de torture destinées à "endurcir" sa fille face à un "monde mauvais et dangereux". De 6 à 22 heures, la fillette enchaîne donc les "exercices" : cours de musique intensifs, toucher des clôtures électriques sans broncher, nager dans de l'eau glacée, dialoguer avec les morts des nuits entières dans une cave infestée de rats, passer des jours sans avoir le droit de parler ou encore boire des alcools forts en quantité puis marcher sur une ligne droite.

"L'amour mutuel avec les animaux m'a permis de survivre, se souvient Maude. Je me raccrochais aussi aux personnages de littérature que je devais lire." Son salut viendra finalement de son professeur de musique, qui convaincra son père de la laisser sortir de sa prison. Maude a alors 18 ans. "Pendant dix ans après, j'ai eu des crises de panique, j'étais toujours sous emprise, j'ai dû réapprendre les gestes quotidiens, confie-t-elle. Les enfants ou les chiens battus se rapprochent de leur tortionnaire, c'est une variante du syndrome de Stockholm (où les otages prennent parti pour leurs geôliers, ndlr). La prison mentale demeure longtemps."

Toujours en contact avec sa mère

Aujourd'hui, Maude est psychothérapeute depuis 20 ans. Elle s'est spécialisée sur l'emprise à Paris. "Dans mon ouvrage, je livre des clés pour permettre à ceux sous emprise de se libérer, glisse-t-elle. Ce phénomène n'est pas propre aux sectes. Il peut apparaître dans sa famille, son couple ou son entreprise." Un lien fort qui a d'ailleurs entraîné Maude à conserver des liens avec son tortionnaire jusqu'à sa mort en 1979. Elle est également toujours en contact avec sa mère.

Derrière la grille de Maude Julien, éditions Stock (19.50 euros)
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent