Le métro toulousain menacé de grève pendant les soldes

Le métro toulousain menacé de grève pendant les soldes

SOCIAL – Roulera ou roulera pas? Les agents Tisséo en charge de faire rouler le métro veulent faire entendre leurs revendications et envisageraient d'arrêter ponctuellement la circulation des lignes A et B durant les soldes.

Le métro toulousain a des ratés. Depuis plusieurs semaines, le conflit qui oppose les 90 agents d'exploitation à leur direction a des conséquences sur le trafic: durant les vacances de Noël, les voyageurs et touristes ont été surpris par l'arrêt intempestif des deux lignes durant leurs emplettes de fin d'année.

Et les premiers vendredi et samedi de l'année, le trafic s'est arrêté à 1h du matin au lieu de 3h. Alors que les soldes débutent mercredi, la menace d'une paralysie ponctuelle n'est pas exclue.

Repos compensatoires, hausse des salaires et sécurité

"Rien ne dit qu'on débutera le mouvement mercredi, la période des soldes dure cinq semaines", prévient Franck Brouard, délégué syndical à Sud. Davantage de repos compensatoires après l'extension des horaires de nuit, des augmentations de salaires, un renforcement de la sécurité et des embauches demeurent au centre des revendications.

Une pression scandaleuse

Alors que la grogne a débuté fin octobre, le jour du Marathon de Toulouse de nombreux coureurs ont dû rejoindre le centre-ville à pied en raison du mouvement social, le syndicaliste regrette le manque de dialogue avec la direction. "Durant les vacances de Noël rien n'a bougé, aucune réunion n'est programmée, c'est une fin de non-recevoir", ajoute encore Franck Brouard.

Du côté de la direction justement, on adopte une position ferme et définitive sur certaines revendications. "Il y a eu une dizaine de réunions sur les adaptations à amener avec l'ouverture du métro jusqu'à 3h du matin, on a octroyé 300 jours de disponibilité, mais on ne bougera pas sur la question des salaires", martèle Olivier Poitrenaud, le directeur de Tisséo qui rappelle qu'en "terme de salaire et de repos, les personnes en charge du métro travaillent dans des conditions favorables par rapport au reste de l'entreprise. Ces pressions formulées par rapport aux soldes sont scandaleuses".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : un cas positif identifié sur l'île de la Réunion, le premier cas détecté en France

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.