Le mystère des statues repeintes en rose à Lille

Le mystère des statues repeintes en rose à Lille

DirectLCI
FAIT DIVERS – La ville de Lille a décidé de porter plainte contre ces mystérieuses dégradations signées à chaque fois par les lettres "GVK".

Un petit jeu qui n’amuse pas les services de la ville de Lille. Trois statues lilloises ont été repeintes en rose en seulement deux nuits. Celles situées dans le jardin de la cathédrale de La Treille (photo) et sur la place Ghesquière, dans la nuit de dimanche à lundi; puis celle située rue Léon Trulin, dans la nuit de lundi à mardi.

Chacun de ces mystérieux actes de barbouillage est signé par les trois lettres "GVK". Personne ne sait s'il s’agit d’un acte de street art ou d'un geste revendicatif. Peu importe pour la mairie de Lille , qui a décidé de porter plainte.

Des dégradations contre le patrimoine historique

"Trois statues ont été dégradées ces derniers jours par des inconnus dans plusieurs quartiers de Lille, indique-t-elle dans un communiqué. La ville de Lille, représentée par le Directeur général des services, a décidé de porter plainte contre ces dégradations qui touchent à son patrimoine historique. Les services compétents vont tout mettre en œuvre pour faire en sorte que ces statues retrouvent, au plus vite, leur aspect normal."
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter