Le Nice-Moscou se refait une beauté

Le Nice-Moscou se refait une beauté

TRANSPORTS – Mis en service en 2010, le train-hôtel Nice-Moscou, qui relie une fois par semaine les deux villes en deux jours et deux nuits, a été équipé de nouvelles voitures au confort amélioré. De quoi susciter, peut-être, des envies de voyages au long cours chez les Azuréens…

Système autonome d’air conditionné, éclairage individuel pour chaque couchette, prises pour recharger son téléphone et son ordinateur portable, lavabo, pass pour plus d’intimité… Désormais, les usagers du Nice-Moscou bénéficieront, qu’ils voyagent dans les voitures-lits de 1re classe (compartiments de deux personnes) ou de seconde (quatre personnes), d’un confort à la hauteur de ce qui était, jusqu’à présent, réservé aux utilisateurs des voitures de classe luxe .

3 200 kilomètres et sept pays traversés

Avec un voyage de 3 200 km long de cinquante-deux heures, la traversée de pas moins de sept pays (France, Italie, Autriche, République tchèque, Pologne, Bélarus et Russie), et même, pour cause de différences de gabarit entre l’Europe et la Russie, un épique changement d’essieux en gare de Brest-Litovsk, mieux vaut effectivement soigner le confort des passagers. Construites en Autriche et aménagées par les Russes, ces nouvelles voitures équiperont aussi à terme le train Paris-Moscou.

Reste à savoir si elles seront suffisantes pour "vendre" aux Français ce mode de transport, alors que l’on peut aujourd’hui rejoindre Moscou en trois heures d’avion. "C’est vrai qu’actuellement, la ligne est très majoritairement empruntée par des Russes parce qu’ils ont une tradition des longs voyages en train, et pas les Français", reconnaissait samedi, lors d’une grande opération commerciale organisée à Nice par les chemins de fer russes et leur homologue français, Marc Svetchine, directeur des grands projets Russie SNCF. De janvier à octobre 2014, 45 000 voyageurs ont emprunté, au total, ce trajet, en augmentation de 20% par rapport à 2013 selon la SNCF, qui exploite cette ligne avec les Russes de RZD.

Des tarifs relativement attractifs

Les tarifs proposés, pour peu que l’on opte pour le confort de base et que l’on voyage en groupe, ne semblent pourtant pas dissuasifs. En seconde classe, l’aller pour Moscou (327 euros) tombe à 229 euros pour les seniors comme pour les jeunes, à 163 euros pour les enfants ou encore à 261 euros dès lors que l’on voyage en groupe. Quant aux VIP, ils devront débourser 1 154 euros en tarif plein pour relier en voiture de classe luxe la Côte d’Azur à la place Rouge.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

EN DIRECT - Covid-19 : contaminations et hospitalisations en hausse à la veille de l'entrée en vigueur du pass vaccinal

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.