Le Nord Pas-de-Calais, bastion du Front National

FRANCE

ELECTIONS – La liste de Marine Le Pen arrive en tête dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais ainsi que dans la plupart des communes. Le parti frontiste a triplé son score (35,15%) par rapport à 2009. Il est désormais favori pour les élections régionales de 2015.

Le FN, premier parti du Nord Pas-de-Calais
Son score a triplé depuis les Européennes de 2009. La liste conduite par Marine Le Pen culmine à 35,15%, soit plus du double de l'UMP (16,44%) et largement devant le PS (11,63%). En 1999, le FN ne recueillait que 7,55% des voix. Le Nord Pas-de-Calais est désormais la seconde région de France à voter massivement pour le FN, derrière la Picardie (38,39%). A elle  seule, l'extrême droite rafle la moitié des dix sièges de la zone Nord-Ouest. Au niveau départemental, le Pas-de-Calais a voté pour Marine Le Pen à 38,87%, et dans le Nord à 32,78%.

En tête dans la plupart des communes
Après la percée des municipales de mars dernier, le FN arrive en tête dans la plupart des communes régionales. A Lille, le PS de Martine Aubry doit s'incliner de peu devant le FN (18,85%). Le parti nationaliste dépasse les 40% dans des villes de gauche, comme Bruay-sur-Escaut, Wattrelos, Denain, Liévin ou encore Grande-Synthe. Il décroche la première place dans des grandes villes telles que Roubaix, Tourcoing, Lens, Boulogne ou Saint-Amand. Loin devant un PS, qui a réussi à sauver Gravelines. L'UMP résiste surtout dans ses fiefs de la couronne nord de Lille (Marcq-en-Barœul, Bondues, Mouvaux ou Lambersart).

La meilleure participation en faveur du FN
Pour cette élection, la participation (41,28%) a été plus importante qu'en 2009 (39,79%). Une légère poussée qui a mobilisé surtout l'électorat frontiste, par adhésion ou par déviance contre l'Union européenne, le gouvernement de François Hollande et la situation sociale. Un résultat sans appel dû également à la notoriété de Marine Le Pen au plan national. Enfin, cet ancrage local est de bon augure pour le parti d'extrême droite en vue des élections régionales de 2015, avec une victoire de plus en plus probable.

Lire et commenter