Le personnel de l'hôpital Pierre-Paul Riquet en colère

Le personnel de l'hôpital Pierre-Paul Riquet en colère

Le personnel du nouvel hôpital Pierre Paul Riquet est en grève. Inauguré il y a quelques semaines, le bâtiment flambant neuf situé sur le site de Purpan traverse sa première crise sociale.

Depuis une semaine, les 180 infirmières et aides-soignants des blocs opératoires arrêtent quotidiennement le travail obligeant le CHU à reporter de nombreuses opérations. "On enregistre de 50 à 90% de taux de gréviste selon les jours, c'est du jamais vu au CHU de Toulouse", note Julien Terrié, secrétaire général adjoint de la CGT.

Ils dénoncent "l'hyperpolyvalence" qui leur est demandée depuis l'installation dans les nouveaux locaux. "Normalement une infirmière de bloc est affectée à une spécialité, neurochirurgie, traumatologie, mais ici on doit travailler dans tous les domaines, ce qui nous place dans une insécurité de travail", témoigne de son côté Isabelle Doré, déléguée CGT du personnel.

Jusqu'à 10 km par jour

A cela s'ajoute un manque d'effectifs ainsi que des conditions signalées comme difficiles par le personnel : podomètres à l'appui, certains infirmiers ou aides-soignants peuvent parcourir jusqu'à 10 km par jour tant l'organisation des salles a été mal pensé dans le nouveau bâtiment.

Syndicats et personnels demandent donc l'arrêt de la polyvalence du personnel ainsi que l'embauche immédiate de six infirmières et de six aides-soignants. Une demande qui a été refusée par la direction suite à la réunion de négociation programmée mardi après-midi. De son côté la direction confirme les difficultés dans la mise en route de Pierre-Paul Riquet, elle dit réfléchir afin de trouver des "solutions organisationnelles" pour remédier à ces problèmes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 cas à nouveau franchi ce mercredi

"Maintenant, il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer recadre Eric Zemmour

Tempête Aurore : 9 départements en vigilance orange, des rafales jusqu'à 130 km/h attendues

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.