Le plus "bel hôpital d'Europe" se dévoile à Toulouse

Le plus "bel hôpital d'Europe" se dévoile à Toulouse

France
DirectLCI
SANTE- L'hôpital Pierre Paul Riquet a ouvert ses portes il y a quelques jours. D'ici quelques semaines, les 600 lits et les 25 salles d'opération du nouvel établissement seront en service.

Le nouvel hôpital Pierre Paul Riquet accueille depuis quelques jours ses nouveaux patients. L'imposant bâtiment de 85 000 m² et qui s'élève sur cinq étages entre progressivement en fonction. "Le déménagement va durer sept semaines, d'ici à la fin mai nous serons opérationnels", assure un cadre du CHU. Les immenses couloirs aux couleurs jaunes ou rouges ressemblent à une fourmilière : des techniciens s'affairent à réparer les sonnettes des chambres qui ne fonctionnent pas, on croise des livreurs amenant du mobilier et du matériel, le personnel soignant prend petit à petit ses repères dans leur nouvel univers tout en assurant les premières consultations d'ORL, une des trois spécialités de l'établissement : la neurologie et la chirurgie orthopédique complètent l'offre de Pierre-Paul Riquet au sein duquel 2000 agents travailleront.

"C'est le plus bel hôpital d'Europe, les locaux de consultation sont davantage adaptés et nous travaillons dans de meilleures conditions", se félicite le Professeur Bernard Fraysse, patron du pôle ORL. Les anciens locaux situés sur le CHU Purpan et qui dataient des années 1930 étaient vétustes et désuets. Ils seront réhabilités en bureaux administratifs ou détruits pour laisser place à des parkings.

Manque de personnel

Dans les salles d'attente, les premiers patients expriment également leur satisfaction. "Les lieux sont adaptés pour les enfants, l'accès aux étages est rapide et la signalisation permet d'accéder facilement dans les services", explique Adam venu en consultation pour son jeune fils.

"On apprécie l'accessibilité avec le tramway et également le système de "dépose rapide" en voiture devant l'hôpital", note de son côté Joëlle qui accompagne sa nièce. Au détour de longs corridors, le personnel soignant s'organise dans son nouvel environnement. "C'est très grand, on se perd encore un peu", note Cathy, une infirmière du service ORL. "Mais c'est neuf donc ça sera mieux notamment pour les patients". La jeune femme regrette seulement que son ancien service qui a été scindé en deux pour des questions d'organisation n'a pas reçu de renfort de personnel.

Sur le même sujet

Lire et commenter