Le port du matricule divise dans la police

DirectLCI
Depuis le 1er janvier policiers et gendarmes doivent porter un numéro de matricule. Du côté des citoyens comme des policiers la mesure divise.

Sur le même sujet

Lire et commenter