Le port du matricule est "une mesure stigmatisante" pour les policiers

Le port du matricule est "une mesure stigmatisante" pour les policiers

Depuis le 1er janvier, gendarmes et policiers ont l'obligation de porter un numéro de matricule pour les identifier. Cette nouvelle mesure a pour but d'éviter d'éventuels abus, en particulier pour le contrôle au faciès. Mais pour les syndicats de police, cela pourrait fragiliser leurs actions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.