Le port du matricule est "une mesure stigmatisante" pour les policiers

Le port du matricule est "une mesure stigmatisante" pour les policiers

Depuis le 1er janvier, gendarmes et policiers ont l'obligation de porter un numéro de matricule pour les identifier. Cette nouvelle mesure a pour but d'éviter d'éventuels abus, en particulier pour le contrôle au faciès. Mais pour les syndicats de police, cela pourrait fragiliser leurs actions.

Les articles les plus lus

Couvre-feu national à 18h : quelles sont les attestations dérogatoires et où les télécharger ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Lire et commenter