Le "Pré aux clercs" au théâtre national de l'Opéra-Comique

FRANCE

Les amateurs de théâtre peuvent d’ores et déjà découvrir un opéra disparu du répertoire il y a plus d'un demi-siècle. Le nouveau patron de la Comédie française, le comédien et metteur en scène Eric Ruf, s'empare du "Pré aux clercs", de Ferdinand Hérold. Un délicat équilibre entre comédie et drame grâce à des personnages secondaires truculents et une action pleine de rebondissements, tandis que la partition de Paul McCreesh brille par sa somptueuse orchestration.
Lire et commenter