Le préfet de Lyon rencontre les représentants du culte et de la société civile musulmans

FRANCE

RENCONTRE - Samedi 10 janvier, le préfet de la région Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, a reçu les responsables des musulmans de la région. Ils ont condamné conjointement les actes barbares qui ont conduit à la mort de victimes innocentes.

Suite aux actes perpétrés sur le sol français cette semaine, les représentants de la communauté musulmane de la région Rhône-Alpes ont rencontré ce samedi 10 janvier le préfet de région Jean-François Carenco. Conscients de la gravité de la situation que traverse le pays , ils ont condamné énergiquement les actes barbares qui ont conduit à la mort de victimes innocentes et ont exprimé leur satisfaction que les auteurs de ces actes aient été mis hors d'état de nuire.

Ils ont également fait part de leurs inquiétudes face à la multiplication des actes de violence contre des lieux de culte et des personnes. Face au risque de psychose, ils espèrent que ce drame soit l'occasion d'un rassemblement autour des valeurs et des principes qui fondent la République.

EN SAVOIR +
>>
"L'affaire Merah a permis à Toulouse de réfléchir" >> Notre direct sur les manifestations
>>
Marche républicaine, mode d'emploi
>> Des dizaines de sites français piratés par des hackers islamistes

Vigilance collective

Jean-François Carenco a pour sa part insisté sur la nécessité de rester serein et d'accroître "notre vigilance collective". Un dispositif de partage d'informations, pour permettre aux représentants des musulmans de connaître la réalité de la situation afin de couper court aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, est en réflexion.

Par ailleurs, les représentants musulmans et le préfet se sont entendus pour mettre rapidement en place un plan d'action concerté afin de renforcer les dispositifs existants de prévention de la radicalisation.

Et aussi

Lire et commenter