Le président du jury du Capes de Lettres accusé de sexisme

FRANCE
EDUCATION - Patrick Laudet, président du jury du Capes de Lettres, a mis en émoi la communauté enseignante. Dans son rapport sur le Capes 2016, il fait un lien entre la féminisation du métier de professeur et sa dégradation et se félicite du retour des hommes.

Le dernier rapport du président du jury du Capes de Lettres, Patrick Laudet, crée la polémique, c'est le moins qu'on puisse dire : quelques lignes suscitent en effet la colère d’un nombre croissant de professeurs qui lui reprochent son sexisme. 

Dans ce rapport, Patrick Laudet fait le constat de la dégradation du métier et se félicite de l’augmentation du nombre de candidats masculins au Capes de Lettres. 


"La proportion des garçons au Capes de lettres s’améliore significativement, ce qui est un symptôme d’attractivité nouvelle pour le métier de professeur de Lettres. Enseigner les lettres n’est pas une spécificité féminine et nos élèves ont besoin de l’expérimenter au quotidien. Ils y gagneront incontestablement, les garçons entre autres, et la présence accrue d’hommes pour enseigner les Lettres contribuera à affiner l’image parfois dégradée qu’ils ont de la discipline", écrit-il.

Une pétition a déjà été signée par 2.446 personnes

Il n'en fallait pas plus pour provoquer l'ire de plusieurs professeurs. Un collectif s'est d'ailleurs créé. Des enseignantes... mais aussi des enseignants ont écrit à la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem et lancé une pétition sur Change.org pour demander le retrait de "ces remarques mysogines" ainsi que l’engagement d’une réflexion sur la parité dans l’Éducation nationale. La pétition a pour l’instant été signée par 2446 personnes.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter