Le prix Medicis attribué à Ivan Jablonka pour "Laëtitia ou la fin des hommes"

FRANCE

ÉDITION - Le prix Medicis 2016 a été attribué ce mercredi à Ivan Jablonka pour "Laëtitia ou la fin des hommes" (Seuil). Il succède ainsi à Nathalie Azoulai, lauréate 2015, récompensée pour son roman "Titus n'aimait pas Bérénice".

Le prix Medicis 2016 a été attribué ce mercredi à Ivan Jablonka pour "Laëtitia ou la fin des hommes" (Seuil), a annoncé le jury. Ce livre est le portrait sensible de Laëtitia Perrais, jeune femme de 18 ans, violée, assassinée près de Pornic (Loire-Atlantique) en janvier 2011. Il dresse également une radiographie sans complaisance de la France du début du XXIe siècle. 

"Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille et les acteurs de l'enquête, avant d'assister au procès du meurtrier en 2015. Il a étudié le fait divers comme un objet d'histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer", résume son éditeur.

J'ai une pensée pour Laetitia, pour sa soeur Jessica et pour tous leurs proches- Ivan Jablonka

"J'ai une pensée pour Laetitia, pour sa soeur Jessica et pour tous leurs proches", a commenté l'écrivain en saluant un "extrordinaire honneur". Ce récit, salué par la critique, avait déjà remporté le prix littéraire du journal Le Monde. Ivan Jablonka était en compétition avec six autres romans.  Il a obtenu 5 voix contre 3 à Nathacha Appanah ("Tropique de la violence", Gallimard).

 Le prix Medicis du roman étranger a été attribué à Steve Sem-Sandberg pour "Les élus" (Robert Laffont) et celui de l'essai à Jacques Henric pour "Boxe" (Seuil).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter