Le prochain Mister France sera-t-il Nantais ?

FRANCE

INSOLITE – Le Nantais Aurélien Giorgino fait partie des 10 finalistes retenus pour le concours de Mister France, dont la finale a lieu ce soir, au théâtre La Bruyère, à Paris. Pour l’instant 6e au classement, il a besoin des votes du public pour l’emporter face au candidat de Rhône-Alpes, actuellement en tête.

Ça c’est sûr, sur sa photo, il a les yeux revolver et le regard qui tue… Ajoutez à cela qu’il est titulaire d’une licence en éco-gestion, et est barman et modèle photo…. Aurélien Giorgino, 25 ans, a peut-être toutes les qualités pour devenir le futur Mister France 2015.

Le Nantais, originaire des Sables-d’Olonne, fait en tout cas partie des 10 finalistes pour le concours, dont le prix sera remis ce mardi soir, lors d’un spectacle au théâtre La Bruyère à Paris. 200 candidats avaient initialement postulé.

Il a l'habitude d'être dévisagé

Aurélien Giorgino est, d’après son portrait dressé sur le site www.public.fr , partenaire du concours, un "beau brun d’1, 85 m", qui a "l’habitude d’être scruté par la foule et entendre son nom crié de toute part", à cause de son métier de barman, qui lui apporte d’autres atouts indéniables : "Agile pour faire des cocktails, il compte bien mettre le paquet sur son atout charme, et c’est sans compter sur ses beaux yeux verts." le jeune homme sait en tout cas faire monter la sauce sur les réseaux sociaux, ne cessant d’appeler au vote depuis son compte Twitter.
 

Pour l’instant, le beau garçon est 6e au classement , avec 992 voix de la part du public. La pole position est en effet détenue par Maxime Samaille, originaire de Rhône Alpes.

Mais tout n’est pas perdu : l’élection de Mister France repose sur un tiers de votes sur le site internet www.mister-france.com , un tiers de vote du public le soir de la finale, et un tiers du jury, composé de six jeunes femmes, dont la sulfureuse Clara Morgane, la romancière Laura Trompette, ou encore la journaliste mode chez Public Leslie Benaroch.

Le concours, qui vise à élire "l’homme idéal made in France", entend distinguer "un homme responsable, avec des projets, des idées qu'il va pouvoir faire partager. Il va pouvoir exprimer sa vision de l'avenir et être le représentant d'une génération ambitieuse énergique et volontaire". Et, d’après , le comité, les retombées sont nombreuses, pour l’heureux élu : il pourra "valoriser sa région, partager et communiquer ses passions", disposer d’un "tremplin pour l'avenir", avoir "une source de plaisirs et d’amusements" pour 2015, et "surtout, c’est une expérience ludique."
 

Lire et commenter