Le ras-le bol d'un couple victime d'usurpation d'identité

Le ras-le bol d'un couple victime d'usurpation d'identité

DirectLCI
FAIT DIVERS - Deux retraités habitant à Vonnas (Ain) sont victimes d'un imposteur depuis le mois d'octobre. L'individu, qui se fait passer pour monsieur, leur fait livrer quotidiennement des colis qu'ils n'ont jamais commandés. Le couple est à bout de nerfs.

Il ne s'agit pas d'une escroquerie, plutôt d'une - très mauvaise - blague. Qui vire au cauchemar, pour Christiane et Roger Belouzard, un couple vivant à Vonas. Depuis un mois et demi, les deux sexagénaires sont victimes d'une invraisemblable usurpation d'identité via Internet, comme le relatent nos confrères du Progrès . Et ce alors que ni l'un l'autre ne possède d’ordinateur, de connexion ou de boîte mail.

Machine à laver, robes, box Internet...

Un individu a utilisé le nom et le prénom de monsieur pour se créer une adresse virtuelle et ainsi se faire livrer une multitude produits en tous genres : machine à laver, robes à paillettes, box Internet par dizaines, livres... et même des enveloppes avec des graines suspectes. "On en reçoit tous les jours, raconte Roger, garagiste à la retraite. Une fois, c’est Super U qui vient nous livrer des courses qu’on n’a jamais commandées ; le lendemain, Intermarché, les surgelés Thiriet..." Systématiquement, les articles commandés sont à payer à la livraison. Et à chaque fois, le couple retourne les colis en mentionnant "refusé" dessus.

Christiane et Roger sont à bout. L'imposteur, lui s'en donne à cœur joie : il fait des demandes d’ouverture de crédit à leur nom ; des requêtes de changement de fournisseur d’électricité ; remplit des formulaires pour des badges de télépéage.

Leur maison à vendre

Cet acharnement a des répercussions directes sur l'entourage du couple : "Nos voisins, la sœur de ma femme, notre fille, nos petits-enfants ont reçu des colis commandés par cette personne en notre nom. Souvent pour des abonnements de téléphone portable", explique Roger. C'est ainsi que son fils, pâtissier, se retrouve avec une ligne de téléphone fixe résiliée. Tout comme ses parents. Comble : l'individu est allé jusqu'à mettre leur maison en vente sur Internet. "Notre maison s’est retrouvée en vente sur Leboncoin à une somme dérisoire, notre voiture aussi. Nous sommes harcelés de coups de téléphone."

C'est le petit-fils de Roger et Christiane qui s'est aperçu qu'une adresse frauduleuse avait été créée au nom de son grand-père. "On a réussi à craquer le mot de passe, précise-t-il. On suit en direct toutes les commandes effectuées, ce qui nous permet de prévenir les personnes que nous connaissons." Par chance, l'usurpateur n'a encore fait aucune dépense frauduleuse. Pourtant, "il avait notre relevé d’identité bancaire, il avait ouvert un compte Paypal. Nous avons fermé notre compte."

Pour les deux sexagénaires, qui ont déposé au total une dizaine de plaintes, cette situation à peine croyable tourne à la paranoïa : "On se met à soupçonner tout le monde, on surveille les voitures qui se garent devant chez nous." Impossible, pour l'heure, de savoir qui leur en veut à ce point.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter