Le rassemblement de la dernière chance pour les anti-Notre-Dame-des-Landes ?

Le rassemblement de la dernière chance pour les anti-Notre-Dame-des-Landes ?

France
DirectLCI
AEROPORT - Les opposants au projet appellent à une grande manifestation samedi dans le centre-ville de Nantes. Ils veulent à tout prix maintenir la pression sur l’Etat.

"Montrer notre détermination et la vitalité de la contestation." Voilà les objectifs affichés par les anti-aéroport avant la manifestation prévue samedi à Nantes . L’appel a été lancé en décembre dernier après la signature par le préfet d’arrêtés permettant le lancement des travaux sur le site. "Il y a urgence à faire pression", explique Julien Durand, porte-parole des opposants. "Nous voulons maintenir le débat pendant la campagne des municipales, et empêcher la destruction des espèces protégées."

Et s’ils ne veulent pas avancer de chiffres sur cette démonstration de force, les anti-aéroport se montrent confiants : 60 cars sont affrétés, de toutes les régions, et 200 comités de soutien locaux mobilisés. Le Copain 44, qui fédère les agriculteurs, prévoit un afflux massif de tracteurs. Des personnalités politiques telles que Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) et Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste sont attendus pour ce rassemblement "festif, populaire, intergénérationnel". Christian Troadec, maire de Carhaix et leader des Bonnets rouges, avait annoncé en décembre sa participation.

"Un temps fort de la lutte"

"Ce sera un temps fort", estime un Zadiste, qui rappelle que "sur le terrain, la mobilisation n’a fait que se renforcer. On a monté une vingtaine de projets agricoles, pour proposer une autre vision de l’aménagement du territoire." Et, en cas d’opération des forces de l’ordre sur la zone, un appel a été voté par les militants : "Toute la région sera bloquée, et les lieux de pouvoir occupés partout en France."

Pour les pro-aéroport, en revanche, ce rassemblement est "sans doute un des derniers" : "Il y a aura comme toujours les Verts, les altermondialistes, les Zadistes, l’extrême-gauche, et une partie de la population qui a toujours manifesté son opposition au projet", prévoit Alain Mustière, président de l'association des Ailes pour l’Ouest, qui soutient Notre-Dame-des-Landes. "C’est normal qu’ils s’expriment. Mais pour la plupart des Nantais, la messe est dite. Tous les recours en justice ont été perdus, dans un contexte où l’actuel aéroport a une croissance de 9% cette année. La nécessité d’une nouvelle infrastructure a été prouvée." La dernière grande démonstration à Nantes, le 24 mars 2012 avait rassemblé entre 4 et 10 000 personnes, et environ 200 tracteurs.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter