Le spectaculaire "time lapse" des affrontements à Nantes

Le spectaculaire "time lapse" des affrontements à Nantes

DirectLCI
NOTRE-DAME-DES-LANDES - Une habitante du quartier Feydeau, à Nantes, a posté dimanche sur Youtube une vidéo accélérée des heurts qui ont éclaté la veille entre des "militants antisystème" et les forces de l'ordre

Le "time lapse" est un exercice de plus en plus prisé, qui consiste à diffuser en accéléré une succession de photos ou une séquence vidéo statique. Samedi, à Nantes, une habitante du quartier Feydeau s’est prêtée au jeu, en filmant de 14h à 16h30 l’arrivée des manifestants contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Une "marée" humaine, une vraie

Le résultat, posté ce dimanche sur Youtube , est spectaculaire : on y voit l’arrivée des premiers manifestants, pacifiques, puis les premières fumées des gaz lacrymogènes tirés par les forces de l’ordre pour éloigner les "militants antisystème". Certains leur jetaient en effet des billes de métal , des pavés déscellés et même des clés à molette . Sur les images, la foule se retire alors vitesse grand V, avant de revenir, telle une marée humaine… On y voit également les tirs de canon à eau – une première à Nantes, selon le préfet – qui obtiennent le même résultat dissuasif. Le tout résumé en 45 secondes.

"Entre 300.000 et 500.000 €" de dégâts à la Tan

La Nantaise n’a en revanche pas filmé, avec son caméscope, les dégradations commises plus tard dans la soirée sur les locaux de la Semitan. La société qui gère les transports en commun nantais a vu son Espace Mobilité saccagé, tout comme des locaux administratifs ou son bureau de paiement des amendes. Une de ses voitures a également été incendiée. La Tan va porter plainte ce lundi : les dégâts se chiffrent "entre 300.000 et 500.000 €", selon elle.

Sur le même sujet

Lire et commenter