Le supercalculateur qui fait la pluie et le beau temps à Météo France

Le supercalculateur qui fait la pluie et le beau temps à Météo France

France
DirectLCI
METEO – Une nouvelle machine permettant d'établir les prévisions météo est entrée en fonction à Toulouse depuis la mi-janvier. Elle permet d'affiner avec plus de précision les calculs qui aboutissent aux cartes météorologiques.

Il va faire les beaux jours de Météo France. Un nouveau supercalculateur répondant au doux nom de bullx B710 DLC a été mis en service dans les locaux de Météopole, au sud de Toulouse. Cet engin impressionnant est composé de 23 armoires métalliques, occupant une surface de 160 m².

"Il fait partie des 25 machines les plus performantes dans le monde", s'enorgueillit Alain Beuraud, directeur des systèmes d'information. Enfermés dans une salle blanche équipé d'une soufflerie et d'un système de refroidissement par eau, ses composants électroniques sont ainsi maintenus à une température constante de 70 degrés, le calculateur (30,5 millions d'euros) affiche le potentiel de 10 000 ordinateurs familiaux.

Davantage de finesse dans les prévisions 

Une puissance de feu qui lui permet d'améliorer le travail des 90 prévisionnistes de Météo France . "Avant on comptait un point de calcul tous les 2,3 kilomètres pour faire les relevés de pression atmosphérique, de vent, ou de pluie qui servent à établir les cartes météo. Désormais, le point de calcul sera de 1,3 kilomètre", explique Jean-Marie Carrière, à la tête du service des prévisions.

Si la nouvelle technologie ne sait toujours pas dire quel temps il fera durant la première quinzaine d'août, il permettra d'améliorer les prévisions à court terme et permettra une plus grande précision géographique. "Ces informations seront utiles po ur savoir précisément à quel endroit les secours doivent intervenir ou se tenir en alerte, en cas de tempête par exemple", détaille encore Jean-Marie Carrière. Une amélioration qui aurait pu être utile lors des inondations dans le Var en 2010 où il est tombé 400 mm d'eau en 12 heures sur certaines communes.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter