Le témoignage d'une lanceuse d'alerte, "abandonnée" par l'État français

DirectLCI
Cadre chez UBS France depuis 9 ans, Stéphanie Gibaud va révéler en 2008 des documents qui vont conduire à la mise en examen d’UBS pour blanchiment et fraude fiscale. Après avoir été harcelée par sa société, elle est licenciée en 2012. Elle vit depuis 2014 des minimas sociaux. Sur le plateau de LCI, elle témoigne de son abandon par l'État français.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter