Le tram-train Nantes-Châteaubriant va pouvoir rouler

Le tram-train Nantes-Châteaubriant va pouvoir rouler

DirectLCI
TRANSPORT – La mise en exploitation commerciale du matériel avait été suspendue à la suite d’un incident survenu sur le tram-train des Bouches du Rhône.

L’interdiction a été levée. L’Etablissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) a annoncé ce mardi que le matériel tram-train Dualis, utilisé sur la ligne Nantes-Châteaubriant, pouvait à nouveau être mis en exploitation commerciale.

Son utilisation avait en effet été suspendue en décembre dernier à titre de précaution, après un incident survenu sur du matériel du même type dans les Bouches du Rhône : le 3 décembre, après un stop en gare de Fleurieux-sur-l’Arbresle, une roue du tram-train s’était bloquée alors qu’il redémarrait en direction de Lyon Saint-Paul. Une enquête avait été ouverte. Le syndicat Sud-Rail Lyon affirmait avec "certitude" qu’un "problème de matériel" était à l’origine du déraillement, à savoir "une pièce essentielle à la liaison entre la roue et l’essieu qui s’est fissurée et a cassé".

Pas d'incidence sur les délais

Quoiqu’il en soit, la suspension n’aura, selon la Région, pas provoqué de retard sur la future ligne Nantes-Châteaubriant, dont l’ouverture est prévue le 28 février.

Gilles Bontemps, vice-président en charge des transports et déplacements au Pays de la Loire, s’est montré satisfait de cette nouvelle : "Cette autorisation donnée par l’EPSF était indispensable à la mise en circulation des tram-trains sur la ligne, ce qui a permis le démarrage aujourd’hui des premières formations des futurs conducteurs du tram-train sur la ligne Nantes-Châteaubriant."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter