Le tribunal de Bobigny pourrait porter plainte contre l'État face au manque de moyens

FRANCE
Le tribunal de Bobigny, l'un des plus grands de France, pourrait attaquer l'État en justice car il n'a plus de moyens. Les dossiers s'accumulent dans les couloirs, il faudrait plus d'un an pour traiter un divorce. Car sur les 124 magistrat, un tiers manque à l'appel. Chaque mois, le tribunal est obligé de supprimer seize audiences correctionnelles pour lutter contre le manque de personnel.
Lire et commenter