Le Vieux-Lyon fête les 50 ans de sa sauvegarde

Le Vieux-Lyon fête les 50 ans de sa sauvegarde

France
DirectLCI
PATRIMOINE – Voué à une probable destruction, le quartier historique de la capitale des Gaules est le premier secteur de France a avoir bénéficié de la "loi Malraux", en 1964. De nombreuses festivités sont programmées autour du 50ème anniversaire.

L'histoire aurait très bien pu être différente. Vous ne le savez peut-être pas, mais avant d'être un quartier prisé par les touristes pour son riche patrimoine, le Vieux-Lyon a très longtemps été considéré comme un quartier de taudis. Sombre, sale, infesté de rats, et débordant de voitures.

En mai 1964, il est sauvé d'une probable destruction par la "loi Malraux", qui sauvegarde les secteurs de Saint-Georges, de Saint-Jean et de Saint-Paul. "Le Vieux-Lyon est le premier quartier en France à avoir bénéficié de ce décret, rappelle Jean-Dominique Durand, adjoint chargé du patrimoine. Il a ainsi résisté à la volonté du maire de l'époque (Louis Pradel, ndlr) et des promoteurs qui voulaient l'éventrer."

De nombreuses festivités

Afin de célébrer le cinquantième anniversaire de cette sauvegarde, de nombreuses festivités se dérouleront de mai à décembre. "Le coup d'envoi sera donné le 14 mai place Saint-Jean, avec la diffusion d'un film sur l'histoire du quartier, explique Véronique Nether, présidente de l'association Renaissance du Vieux-Lyon .

Par ailleurs, un livre d'images et de photographies a spécialement été confectionné pour l'occasion, et une exposition sera mise en place sur les grilles du palais de justice historique. Une animation spécifique aura également lieu lors de la Fête des lumières, mais c'est une surprise !", ajoute-t-elle. Le Vieux-Lyon, quartier historique qui s'étend sur trente-et-un hectares, est le plus prisé de la ville avec près de deux millions de visiteurs chaque année.

Tout le programme sur : www.lyon-rvl.com

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter