Le violeur présumé d'une étudiante confondu par l'ADN

Le violeur présumé d'une étudiante confondu par l'ADN

DirectLCI
FAIT DIVERS – Les faits s'étaient produits le 14 février dernier. Le suspect, confondu par l'ADN, a été interpellé vendredi soir.

Une agression particulièrement traumatisante. Le 14 février dernier dans le 5e arrondissement de Lyon, un homme de 22 ans s'en était très violemment pris à une jeune femme de 21 ans. L'individu, sans domicile fixe et de nationalité tunisienne, avait violé sa victime sous la menace d'un couteau.

Fausse identité

Le suspect a finalement été interpellé vendredi soir en plein centre de Lyon. Il a été arrêté peu avant 20 heures, rue de la République, par une patrouille de police qui disposait de son signalement. L'agresseur présumé a déclaré une fausse identité aux forces de l'ordre, mais a été confondu par son ADN, dont des traces avaient été retrouvées sur la jeune femme.

Déjà connu des services de police pour d’autres infractions, l'homme a en partie reconnu les faits lors de sa garde à vue. Présenté au parquet de Lyon ce dimanche, il a été écroué et une information judiciaire a été ouverte.

A LIRE AUSSI >> Lyon : une étudiante violée dans le 5e arrondissement
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter