L'école Michel-Servet vent debout contre les pots d'échappement

L'école Michel-Servet vent debout contre les pots d'échappement

DirectLCI
ENVIRONNEMENT – L’établissement lyonnais jouxte le tunnel de la Croix-Rousse. Les parents dénoncent des taux de particules fines bien trop élevés et se font du souci pour la santé de leurs enfants.

Masques sur le visage, ils partagent tous la même inquiétude. Ce jeudi matin, une soixantaine de parents d’élèves, enfants, et enseignants de l’école Michel-Servet à Lyon (Ier) se sont réunis place Chazette pour dénoncer la pollution induite par le tunnel de la Croix-Rousse. L’établissement est en effet adossé au tube routier, une des cours de récréation donnant même sur l’entrée du tunnel.

Selon les parents, les mesures effectuées depuis la réouverture du tunnel début septembre font apparaître des niveaux de concentration de particules fines oscillant régulièrement entre 75 et 100 microgrammes/m³, alors qu’une directive européenne a fixé le seuil maximum à 50 microgrammes/m³. "J’habite juste à côté de l’école et ma fille y est inscrite, confie Vincent. Nous sommes inquiets par rapport à la santé de nos enfants. Mais en plus de la pollution atmosphérique, les ventilateurs placés dans le tunnel font beaucoup de bruit, et on les entend même fenêtres fermées", déplore-t-il.

"On passe notre temps à tousser"

"C’est l’un des lieux les plus pollués de la ville. Je ne sais pas si c’est lié, mais tous les jours, des enfants sont malades, et on passe notre temps à tousser", lance Viviane Curty, professeur en classe de maternelle à Michel-Servet. De son côté, la Ville assure prendre le problème à bras-le-corps.

"Depuis dix ans, la circulation dans le tunnel a baissé et il n’y a plus de poids lourds, rappelle Yves Fournel, adjoint au maire en charge de la petite enfance. Lors des travaux, nous avons avancé la tête du tube routier afin qu’elle ne donne plus directement sur l’école. Du double vitrage a également été installé aux fenêtres. Tous les services sont mobilisés et les parents seront reçus avant la fin du mois afin d’évoquer les différentes solutions envisageables." Parmi elles, la mise en place d’un mur végétal ou l'installation de filtres électrostatiques.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter