Lecteurs du tramway, souriez, vous êtes photographiés !

Lecteurs du tramway, souriez, vous êtes photographiés !

DirectLCI
INITIATIVE – Depuis un an, Benjamin Reverdy prend en photo les usagers lisant dans les transports en commun. Un travail militant – montrer que le livre a encore de beaux jours devant lui – dont une partie sera exposée au festival de littérature Atlantide, à Nantes.

Benjamin milite pour le bouquin dans les transports en commun. Les yeux rieurs, vif, pas vraiment profilé rat de bibliothèque, il veut plutôt faire partager son amour de la littérature. Depuis un an,ce jeune homme  recense tous les lecteurs qu’il croise dans le tramway . "J’habite à Bouaye et prends le train tous les matins, puis le tram", précise le trentenaire. "Je me suis vite rendu compte que les gens lisaient beaucoup dans les transports."

Au début, il y voit un pied de nez aux pessimistes "qui prédisent la mort du livre" : "Je n’aime pas ce discours catastrophiste, disant que les gens sont décérébrés avec les nouvelles technologies", indique Benjamin. "A Nantes, il y a encore beaucoup de bibliothèques, de lieux dédiés aux livres."

Du polar, de la fantasy, beaucoup de bibles et de corans

Rapidement, Benjamin Reverdy éprouve l’envie de figer ces lectures du tramway, pour les faire partager. Il commence à prendre des photos. Discrètement, en ne montrant pas les visages. "Ce qui m’intéresse, c'est l’inventaire, l’aspect sociologique. Je veux dresser une cartographie littéraire de la ville", précise Benjamin.

Sur son blog, chaque photo est renseignée : date, heure, station, titre de l’ouvrage. Et il y a de la matière. "Environ 5 à 10 % des passagers lisent", estime-t-il. Alors qu’aiment les Nantais ? "Il n’y a pas que de la littérature de consommation, mais beaucoup de poésie, de roman contemporain, ainsi que du polar, de la fantasy et de la science fiction."

Des goûts qu'analyse Benjamin : "Les gens qui lisent dans les transports vont au travail. C’est pour eux une façon de se mettre dans une bulle, de s’évader." Dans cette ville étudiante, il recense aussi beaucoup de lectures classiques : "Alexandre Dumas, Rimbaud, Hemingway, lus par des jeunes… Et également beaucoup de bibles et de corans." Quelques surprises enfin, comme "ce garçon de 25 ans, qui lisait une encyclopédie botanique sur les plantes poussant en Autriche."

Son projet a intéressé le festival de littérature Atlantide, qui ouvre ses portes jeudi, jusqu’au 18 mai, au Lieu Unique . Une sélection de ses photos sera exposée dans ce cadre à la station Duchesse-Anne. "Nous avons le même but : favoriser le développement de la lecture dans les lieux publics."
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter