L’édito de Thierry Borsa : la santé n’a pas de prix

L’édito de Thierry Borsa : la santé n’a pas de prix
FRANCE

Un laboratoire américain vient de mettre au point un nouveau médicament qui guérit l’hépatite C mais coûte tellement cher que le nombre de patients qui en bénéficieront risque d’être limité. La sécu est elle aussi mal en point que l’on doive rationner les soins ? Un sujet complexe mais qui pose clairement les limites de notre système de santé, selon Thierry Borsa, directeur des rédactions du Parisien et Aujourd’hui en France.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent