Légalité de la saisie des agendas de Sarkozy : "La question n'a pas été tranchée"

DirectLCI
"La cour de cassation considère que Nicolas Sarkozy ayant été mis hors de cause dans le dossier Bettencourt, il n'y a plus lieu à statuer sur son pourvoi, cela veut dire que la question de la légalité de la saisie des agendas est toujours pendante, personne ni a répondu (...) Cette question est intranchée", a déclaré mardi Patrice Spinosi, l'avocat de Nicolas Sarkozy .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter