L’éleveur condamné pour avoir tenté de noyer son chien

FRANCE

FAIT-DIVERS – Un couple d’éleveurs amateurs a été condamné à de la prison avec sursis. Ils sont accusés d’avoir tenté de noyer un de leur chiot âgé de 5 mois.

C’est un promeneur qui a fait la découverte, en juin dernier. Il se promène, au bord d’un lac, près de Fougères, en Ille-et-Vilaine. Soudain, il remarque un sac en toile de jute dans le ravin, quelques mètres plus bas. Il est fermé, lesté d’une pierre. L’homme descend, s’approche, entend des gémissements. Il appelle les gendarmes. L’histoire est rapportée par Ouest-France ce jeudi.

Le sac est ouvert. En sort un chiot, un petit labrador âgé de quelques mois, tout maigre. Une enquête est ouverte, les propriétaires sont retrouvés. Il s’agit en fait d’un couple d’éleveurs amateurs, qui habitent dans le coin. Estimant que l'élevage est une affaire de professionnel, la SPA de Fougères s’est constituée partie civile, et le couple était jugé mercredi au tribunal correctionnel de Rennes.

Amende et prison avec sursis

L'éleveur et sa femme sont soupçonnés d’actes de cruauté sur la petite bête. Mais ils nient. Le propriétaire du chien explique à la barre que ce jour-là, il a dû emmener sa femme à l’hôpital pour de graves problèmes de santé. Il était préoccupé. Et quand il rentre chez lui, il ne réalise pas tout de suite que le chien a disparu. Il évoque la possibilité que quelqu’un l’ait "pris".

Mais certains éléments sont contre lui. D’abord, des sacs similaires à celui qui a servi pour noyer le chien ont été trouvés chez l’éleveur. Le chiot a par ailleurs une malformation congénitale à l'estomac, et a du mal à se nourrir. Et le procureur a présenté sa version : "Un acheteur s'est désisté, la malformation a rendu l'animal invendable. Il était déjà trop vieux. Vous avez tenté de vous en débarrasser, vous ne le soigniez même plus", rapporte Ouest-France. L’éleveur a finalement été condamné à six mois de prison avec sursis, et doit verser environ 1 300 euros à la SPA.
 

Lire et commenter