Les bonnes affaires de Maître Sarkozy

FRANCE
DirectLCI
BUSINESS - Selon les comptes qui viennent d’être publiés au registre du commerce, le cabinet d'avocats Claude & Sarkozy est une entreprise qui se porte bien. En effet, son chiffre d'affaires ainsi que ses bénéfices ont tous deux augmenté de 23% en 2013.

Ces comptes-là ne sont pas dans le rouge. Le cabinet d'avocats Claude & Sarkozy , dans lequel l'ex-Président est associé, a vu son chiffre d'affaires bondir de 23 % en 2013, pour atteindre 5.1 millions d'euros. Les bénéfices ont suivi, passant de 445.390 euros en 2012 à 549.522 euros en 2013. Des résultats mis en ligne par Infogreff e , registre du commerce et des sociétés du tribunal de Commerce.

Selon le rapport de gestion, le retour de Nicolas Sarkozy au sein du cabinet a contribué à cette belle augmentation, rapporte Paris Match . "La réintégration effective d’un associé a permis d’assurer une mobilisation plus importante à l’égard de la clientèle et a ainsi permis une évolution notable du chiffre d’affaires", relève sobrement le rapport d'Arnaud Claude, le président de la structure, associé de l'ancien chef d'Etat depuis 1987. Sans préciser que le nom illustre de l'associé en question a aussi dû jouer favorablement.

Merci qui ? Merci Sarkozy !

C'est en effet surtout à l'international que le cabinet Claude & Sarkozy a réalisé un très beau score. Plus d'1.5 million d'euros de chiffre d'affaires en 2013 contre.... zéro en 2012. Or c'est vers l'étranger que Nicolas Sarkozy a tourné ses activités après son départ de l'Élysée, multipliant les conférences (lucratives également) dans le monde. L'occasion, probablement, de développer efficacement son réseau.

Spécialisé à l'origine dans le droit économique et immobilier par l'intermédiaire de Michel Leibovici et Arnaud Claude, les deux associés de l'ex-Président, le cabinet compte aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs. Qui travaillent dans des domaines tels que l'urbanisme, le droit aérien, le sport... En 2013, le cabinet a distribué pas moins de 300.000 euros de dividendes. Pas de quoi, manifestement, empêcher sa star de continuer à penser à la politique .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter