Les bords de l'Erdre se remettent à flot

Les bords de l'Erdre se remettent à flot

France
DirectLCI
TRAVAUX – C’est parti pour deux ans de chantier sur les bords de l’Erdre. Nantes Métropole construit en effet un bassin de stockage des eaux usées sous le square du Maquis-de-Saffré et en profite pour redessiner l'espace.

C’est un vaste chantier, de 9,7 millions d’euros, qui débute la semaine prochaine square du Maquis-de-Saffré, sur les bords de l’Erdre  : la construction d’un bassin de stockage et de restitution des eaux usées, des fouilles archéologiques, et le dessin d’un nouveau square. Le tout va durer deux ans, jusqu’en juin 2017. Explications.

Pourquoi construire un bassin de stockage ?
L’enjeu majeur est d’améliorer la qualité de l’Erdre, en limitant les pollutions qui s’y déversent lors de fortes pluies. En effet, le réseau d’assainissement, situé au nord de la Loire, est régulièrement saturé… et déverse ses excédents entre l’île de Versailles et le canal Saint-Félix. Un bassin de 6 000 mètres cubes va donc être installé sous le square, qui recueillera et stockera ces eaux usées si besoin, avant de les renvoyer vers la station d’épuration. Autre but : garantir la potabilisation de l’Erdre. En effet, si actuellement l’eau bue par les Nantais est collectée dans la Loire, une prise de secours existe au niveau du canal Saint-Félix.

Pourquoi des fouilles ?
Elles sont toujours obligatoires sur ce type de chantier, mais seront "plus importantes que ce qui était imaginé au début", prévient Frédéric Mercier, de la direction du patrimoine de la Ville. Le bassin va en effet être enfoui à 30 mètres de profondeur, permettant aux archéologues d'atteindre une couche susceptible de renfermer d'anciens aménagements (pontons, pêcheries) ou objets. "Ces éléments nous permettront de comprendre les mutations de la ville, notamment de l'époque du commerce triangulaire à l'époque de la traite négrière et de la fin des fortifications au détournement de l’Erdre dans les années 1930." Les fouilles dureront de quatre à huit semaines, à partir d’avril 2015.

Quel nouveau visage après les travaux ?
Un nouvel aménagement paysager est prévu pour ce square, créé à la suite du percement du tunnel Saint-Félix, en 1930. Dessiné par le responsable des espaces verts de la ville de l’époque, Etienne Coutan, il n’a pas été modifié depuis. "On va lui redonner un coup de fraîcheur, sans modifier les perspectives", assure Nantes Métropole. Parmi les changements majeurs, les arbres existants, des érables boules, vont être remplacés par des arbres à fleurs, type cerisiers ou magnolias ; les gradins vont être conservés, mais le sable qui les recouvre sera remplacé par de la pelouse. Enfin, des "petits salons de jardin" tournés vers le canal vont se substituer aux bancs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter