Les boutiques éphémères, un second souffle pour les centres commerciaux

Les boutiques éphémères, un second souffle pour les centres commerciaux

DirectLCI
TENDANCE – Après avoir fait leur apparition récemment dans le centre-ville, les boutiques éphémères lilloises s’installent dorénavant dans des centres commerciaux. En attendant la fin des travaux d’Euralille, on en comptera six ou sept d’ici la fin mai au centre Les Tanneurs.

Après avoir fait leur apparition récemment dans le centre-ville de Lille, les boutiques éphémères investissent dorénavant les centres commerciaux. En attendant la rénovation d’Euralille au printemps 2015, c’est actuellement la galerie commerciale des Tanneurs, qui accueille pour la première des magasins "pop up".

D’ici à la fin mai, la galerie marchande va passer de deux à six boutiques éphémères, avec de nouvelles thématiques toutes les cinq semaines. De quoi ravir Xavier Potier, le directeur des Tanneurs, qui dispose de nouvelles armes pour redynamiser son espace commercial. "Ces offres renouvelées sans cesse créent une émulation et les nouveautés de jeunes créateurs attirent de nouveaux clients, nous indique-t-il. Au final, nous avons une créatrice qui a même pu s’installer durablement chez nous."

Un concept pratique pour tous

Pour Luc Tonye, co-gérant de l'agence événementielle Nov'Eros, la seule au Nord de Paris dédiée à ce concept en vogue, l’arrivée des boutiques éphémères aux Tanneurs arrange "tout le monde" : "Cela rajeunit la clientèle, tout en remplissant les cellules commerciales vides, observe-t-il. Et pour nous, c’est plus facile à organiser qu’un bail commercial en extérieur."

Quant aux jeunes créateurs et aux marques, celles-ci en profitent pour se faire connaître ou pour réaliser un coup de com'. "On vend non seulement des marques pointues, mais aussi des œuvres d’art uniques", témoigne Rachid, vendeur de la boutique la Chambre noir. Et de rappeler : "dans quelques semaines, on va se renouveler complètement, en vendant de nouveaux produits. Cela fait partie de l'essence même de notre concept. Juste à côté, les quinze créateurs de l’Officine de la mode vont aussi bientôt réaliser une rotation. C’est ce qui plaît au public !"

Plus d'articles