Les bus de nuit sous surveillance

France
DirectLCI
En Seine-Saint-Denis, malgré les efforts entrepris, il se passe encore 3 à 4 agressions par mois dans les bus, qui sont parfois le seul moyen de transport pour les habitants. Des sociétés ont mis en place des systèmes de prévention, avec des médiateurs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter