Les centres équestres souffrent de la crise

DirectLCI
Hausse de la TVA, crise du pouvoir d'achat... Même les passionnés de chevaux aisés renoncent parfois à leur activité qui coûte de plus en plus cher.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter