Les "crânes d’œufs" invités à fêter Pâques au Nid à Nantes

Les "crânes d’œufs" invités à fêter Pâques au Nid à Nantes

DirectLCI
INSOLITE - C’est désormais une tradition : pour toutes les fêtes de Pâques et le jour du 9/9, la Confrérie des crânes d’œufs invite tous les chauves à venir se faire offrir un verre… au Nid.

Pas un poil sur le caillou ? Un système pileux qui s’éclaircit dangereusement sur le haut du crâne ? Voilà une sortie faite rien que pour vous. Pour la 2e année, la loufoque Confrérie des Crânes d’œufs (CCO) invite tous les chauves à fêter Pâques au Nid, bar situé en haut de la Tour Bretagne à Nantes.

Lundi prochain, à partir de 18 heures, tous les "crânes d’œuf catégorie "espoir" ou "confirmé", sont cordialement invités à se présenter au bar", indique Eric Warin, président du Nid, à l’origine du club, et également président d’un autre CCO, le Centre de communication de l’Ouest. Un verre sera offert aux visiteurs à une unique condition : présenter "un sommet de crâne correctement dégarni, aussi velu qu’un poivron et surtout, parfaitement assumé."

"Il faut porter fièrement son appartenance à cette grande fraternité"

La très peu sérieuse Confrérie des crânes d’œufs a été lancée l’an dernier avec un but : "La mise en valeur des crânes dégarnis, le maintien et rétablissements des fêtes, coutumes et traditions du folklore des déficients des glandes sébacées et follicules pileux". Elle regroupe trois catégories : confirmé (les hommes sans cheveu naturellement ou par rasage), espoir (la calvitie pointe), et réversible. En revanche, sont exclus les "faux derches", ou "faux frères", qui ont choisi de porter "implants, moumoutes et autres postiches".

A l’origine, 40 membres ont choisi d’intégrer le club, qui compte quelques personnalités comme Olivier Dutel, de la société Human Connect, ou encore Michel Ricochon, à la tête de la Direction régionale des entreprises. Ils sont aujourd’hui une centaine à avoir rejoint le CCO.

"Il faut savoir porter fièrement son appartenance à la grande fraternité de ceux qui savent qu’il pleut avant tout le monde", résume Eric Warin. La Confrérie se réunit ainsi deux fois par an au Nid : les lundis de Pâques et le 9/9. Au programme : de l’humour, du loufoque… entre hommes. Le dress code semble en effet laisser peu de place à la gente féminine. Mais pas de panique : il est tout à fait possible de venir accompagné.
 

Plus d'articles