Les deux ados toulousains candidats au jihad transférés à Paris

Les deux ados toulousains candidats au jihad transférés à Paris

France
DirectLCI
FAIT DIVERS – Entendus depuis hier par les policiers de la DCRI, les deux jeunes âgés de 15 et 16 ans devraient être transférés ce jeudi à Paris en vue d'une éventuelle mise en examen.

En garde à vue depuis mercredi matin , les deux adolescents toulousains candidats au jihad en Syrie devraient être transférés à Paris ce jeudi, a indiqué une source proche du dossier. Toutefois, selon cette même source, il ne s'agirait pas d'un transfèrement en vue d'une présentation au parquet terroriste. Aucune décision n'aurait en effet été prise quant à d'éventuelles poursuites contre les deux jeunes de 15 et 16 ans.

"On n'est pas encore fixé sur les intentions du parquet", a simplement indiqué jeudi à la mi-journée Me Agnès Dufétel-Cordier, avocate du plus jeune des deux adolescents, à l'issue d'une nouvelle matinée d'interrogatoire de son client.

"Avenir judiciaire incertain"

Selon l'avocate, le lycéen de 15 ans s'exprime avec honnêteté face aux policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), ce qui "plaide en sa faveur". "Il a à cœur de collaborer avec les enquêteurs", insiste l'avocate, concédant toutefois que "l'avenir judiciaire est incertain."

Dans tous les cas, la garde à vue des deux Toulousains ne pourra pas excéder 48 heures, sauf circonstances exceptionnelles en ce qui concerne le plus âgé parce qu'il a passé 16 ans. En interrogeant les deux lycéens, les policiers de la DCRI espèrent élucider le processus d'auto-radicalisation et les soutiens dont les adolescents pourraient avoir bénéficié. Ils cherchent notamment à savoir qui ils ont rencontré en Turquie ou en Syrie et s'ils ont eu affaire sur place à des facilitateurs, ces individus venus de France et chargés d'accueillir les nombreux candidats au jihad en Syrie.

 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter