"Les Experts" de Marseille se dévoilent

"Les Experts" de Marseille se dévoilent

DirectLCI
REPORTAGE - La télévision les a rendus branchés. Personnages romantiques popularisés par "les Experts", les techniciens de la police scientifique marseillaise, certes flattés d’être dans le vent, ont corrigé ce mardi certaines idées reçues auprès de lycéens.

Un vrai carnage. Poignardé en plein cœur, un homme git sur son canapé. A terre, une valise ouverte laissant entrevoir des grosses coupures et des sachets de cocaïne. Une fausse scène de crime montée de toutes pièces par la police technique et scientifique (PTS) marseillaise qui a initié ce mardi des lycéens à quelques techniques d’investigation.

Patiemment, Katia, technicienne de laboratoire prélève des mégots et recherche des empreintes, un pinceau à la main. "Ma principale préoccupation, c'est de ne pas polluer la scène de crime. Voilà pourquoi nous portons des gants et cette grande combinaison qui nous couvre jusqu’aux cheveux", explique la jeune femme.

Ils flinguent à coups de pinceaux

La télévision a popularisé leur profession et suscité des vocations. Il reste quelques différences. "Nous ne portons pas d’armes à feu. Nos pistolets les voilà : coton-tige et pinceaux", raconte Natacha, technicienne à la PTS de Marseille. Pas question de dénigrer Les Experts de Miami ou de Las Vegas pour autant. "Toutes les techniques que vous voyez à l’écran sont vraies. Des lampes à UV pour le sang et du cyanoacrylate de méthyle pour les empreintes, c’est notre quotidien, poursuit la jeune femme.

Seule différence, dans la réalité, les scientifiques ne mènent pas l’enquête mais y contribuent fortement. De la scène de crime au labo, la police technique et scientifique est aujourd’hui indispensable. "Les enquêtes vont plus vite et plus loin qu’à l’époque où j’étais sur le terrain", reconnait la directrice départementale adjointe de la sécurité publique Martine Coudert. Revers de la médaille, avec la popularisation des séries TV, les criminels sont aujourd’hui plus vigilants, forçant la police scientifique à améliorer constamment ses pratiques.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter