Les filles aussi défendront les couleurs du Stade Toulousain

Les filles aussi défendront les couleurs du Stade Toulousain

DirectLCI
RUGBY- En intégrant les joueuses de l'Avenir Fonsorbais, le club le plus titré de France ouvre pour la première fois ses portes à une section féminine.

Le rugby toulousain se décline désormais au féminin. A compter du 13 avril prochain, les joueuses de l'Avenir Fonsorbais – à 90% Toulousaines! – vont en effet prendre le maillot rouge et noir et devenir le" Stade Toulousain Rugby Féminin". Il s'agira de la toute première section féminine du club. "C'est un projet que nous avions depuis longtemps, souligne Jean-René Bouscatel, président du Stade Toulousain. Une belle opportunité s'est présentée à nous, nous l'avons saisie."

Un premier pas avait déjà été franchi l'année dernière avec la signature d'un parrainage qui avait notamment permis aux joueuses de l'Avenir Fonsorbais d'avoir accès à la salle de musculation du club, de jouer des matches d'exhibition à la mi-temps de l'équipe pro et de profiter de l'expérience de Michel Marfaing et Christofer Tolofua. "C'était déjà un geste fort qui les a valorisées et légitimées", explique David Gérard. L'ancien international, qui co-entraîne les filles de l’Avenir Fonsorbais Rugby féminin, n'a depuis cessé son lobbying pour convaincre le staff du Stade Toulousain d'aller plus loin dans sa démarche.

Féminisation progressive des clubs du top 14

Des efforts aujourd'hui récompensés. Objectif, désormais: "Monter en Elite 1 et y rester!", lance Marion Peyronnet, capitaine de l'équipe Sénior qui évolue en Elite 2. "Nous nous sommes donnés trois ans pour y parvenir, confirme David Gérard. Nous allons être patients pour monter bien armés. Dans un premier temps, nous allons surtout organiser des journées rugby pour recruter de nouvelles licenciées et faire passer l'effectif de 90 à 130."

A terme, l'idée est bel et bien d'en faire l'un des plus gros clubs de rugby féminin. Un projet ambitieux qui confirme en tout cas l'essor de la discipline en France. "On nous prend de plus en plus au sérieux, confirme Marion Peyronnet. Le Grand Chelem des Bleues lors du tournoi des VI Nations a prouvé une nouvelle fois que les filles aussi étaient capables de faire de grandes choses."

A noter qu' en-dehors du Stade Toulousain, de plus en plus de clubs du top 14 ont fait le choix d'ouvrir leurs portes aux équipes féminines. C'est notamment le cas de Castres, Montpellier, Brives, Perpignan mais aussi du Stade Français et du Racing.

Plus d'articles