Les filles aussi sont fans du FC Nantes !

Les filles aussi sont fans du FC Nantes !

DirectLCI
FOOTBALL – Les Canaris sont réputés pour avoir les meilleurs supporteurs de France… parmi lesquels de plus en plus de filles. Pour gagner en visibilité, elles ont créé une page sur Facebook.

Il y a des filles fans, très fans, du FC Nantes. Et elles veulent le montrer. C’est pour ça que Gwenn Biton, 15 ans et Elise Bommé, 20 ans, ont créé le compte Supportrices du FC Nantes sur Facebook. "On essaie d’y faire circuler des infos sur le club, partager des photos. Pour montrer qu’il n’y a pas que des garçons qui supportent les Canaris !", expliquent-elles.

Pour ces deux jeunes femmes, cette passion est quasiment génétique. "Mon grand-père et mon père sont de fervents supporteurs, mes deux frères sont abonnés au club. Nous regardons tous les matches", explique Gwen. Derrière la télévision, mais surtout au stade de la Beaujoire. En ce moment, Gwenn et Elise y vont presque trois fois par semaine. "Il y a dans les gradins une ambiance que j'adore", confie Elise. Au stade, elles ont leur habitude et leur place, toujours la même, en tribune Loire, tout en bas.

"Au final, on a tous la même passion"

Lors de leur première venue à la Beujoire, les deux supportrices ne sont pas passées inaperçues. Elles ont d'ailleurs vite montré leurs capacités à s’égosiller autant que les autres. "Au début, on nous prenait pour des filles qui n’y connaissaient rien. La plupart de celles qui viennent au stade le font pour accompagner leur copain", reconnaît Elise. Au final, c'est la même passion qui nous anime."

Plus de différences entre les sexes, au point qu'Elise et Gwenn ne craignent pas de se faire emporter par la vague jaune, mouvement violent - de supporters qui descendent en bas des tribunes lors d’un but. Jusqu'au-boutiste, Gwenn s’est déjà retourné l’orteil contre un siège. Elise, elle, a eu des côtes fêlées lors de la montée en Ligue 1. "Nous trouvons ça convivial. On se retrouve coincé à côté de gens qu’on ne connaissait pas, écrasés contre les barrières." Comme les autres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter